Darbee Visual Presence

3D-VIP : Adaptateur 3D pour Projecteur 2D

Re: 3D-VIP : Adaptateur 3D pour Projecteur 2D

Message par Pub » Jeu 26 Mai 2011 23:27

Bonjour à tous.

Je trouve enfin un peu de temps pour vous faire part de mes impressions sur ce produit que j'ai pu tester. Merci beaucoup à Christophe pour le prêt du matériel.

Donc voici la configuration de test :
Projecteur JVC DiLA HD-350
Lecteur Blu-ray : PS3
Lecteur multimédia : Dune HD Base 3
Le tout sur onduleur
Câbles HDMI 1.3c de grande qualité
Switch HDMI 4x2 avec léger booster de signal
Et bien sûr le boitier 3D-VIP Theater et sa paire de lunettes RF accompagnée de son émetteur

Description du produit :
Là c'est surprenant dans le bon mais aussi le mauvais sens...
Déjà c'est la nouvelle version que j'ai eu en main, c'est à dire pas celle que l'on voit sur les photos du premier post. Le boitier est carré et foncé (noir ou bleu foncé... je ne sais plus j'ai rendu le matos... désolé :? :) ) et les lunettes sont mieux, plus jolies, et RF au lieu de IR.

En fait le boitier est tout petit ce qui est très sympathique. En revanche, on a l'impression qu'il n'y a vraiment pas grand chose à l'intérieur et à ce prix là (dans les 700€ en France si ma mémoire est bonne, et sans les lunettes...) on se dit qu'il y a peut-être disproportion... Mais c'est peut-être de la haute technologie à haute valeur ajouté, nous jugerons donc sur le résultat.
En revanche il y a une série de dips (micro-commutateurs) qui servent à paramétrer le boitier en fonction de ce que l'on a en entrée et ce que l'on veut en sortie. En fait on ne s'intéresse surtout qu'au premier commutateur qui permet de définir la fréquence en sortie et dans mon cas, ce ne sera que du 60Hz (l'autre position permettant de sortir du 120Hz pour les projos DLP 3D ready).
Un petit bouton poussoir permet de passer du mode 3D image par image au mode Side by Sibe puis au mode Top and Bottom.
Là où c'est mal conçu c'est que tout cela se trouve à côté de la prise HDMI de sortie, les leds d'état se trouvant quand à elles de l'autre côté à proximité de la prise HDMI d'entrée... Pas pratique du tout car cela vous oblige à avoir tout cela apparent et accessible pour pouvoir, par exemple, passer d'un mode à l'autre ou vérifier l'état des leds. Du coup, même petit, le boitier et tout ces câbles deviennent encombrants et peu esthétiques. Mais ce n'est qu'un détail.
Cela dit, j'aurais préféré une petite télécommande infra-rouge ou mieux en radio-fréquences avec un affichage OSD (sur le diffuseur) vu que l'on est branché en vidéo. Cela aurait été plus convivial et aurait permis de camoufler le tout.
Les lunettes ainsi que l'émetteur sont à radio-fréquences pour éviter toute interférences en infrarouge avec télécommandes ou autres appareils recevant de l'infrarouge. Une excellente idée qui nous permet aussi de nous affranchir de la distance réduite et de la directivité des émetteurs IR.

Documentation :
Ultra basique, en anglais, ne servant, à vrai dire, à pas grand chose si on sait lire ce qui est inscrit sur le boitier...
Il s'agit en fait de 2 ou 3 pages web imprimées.

Installation :
Ultra simple.
On branche les câbles HDMI sur les deux prises sur le boitier, une en entrée, une en sortie, l'alimentation sur le port mini USB et l'émetteur des lunettes sur la prise dédiée et c'est tout. Le boitier s'intercale entre la source et le diffuseur, bien sûr.

Test BD 3D :
Premier test fébrile avec la PS3 et un BD 3D Imax...
Heu, oui mais avant il faut arriver à tout faire fonctionner ensemble...
Déjà, il faut penser à désactiver le 24p en sortie pour la PS3.
Ma PS3 refuse de détecter un diffuseur 3D !
Mais où est le problème ?
Là en fait, après plein d'essais, je m'aperçois que c'est mon switch qui semble en cause vu qu'en branchant directement la PS3 sur le boitier et la projo aussi, là la PS3 détecte bien.
Il est possible qu'en branchant différemment cela fonctionne avec le switch mais je reste en direct pour gagner du temps.

En avant pour le BD 3D !
Il s'agit de "Ultimate wave Tahiti 3D".

Sans modifier quoi que ce soit l'image apparaît avec le menu en 3D... enfin presque...
Disons que j'ai un effet 3D avec une sorte de bouillie d'images sur la partie animée...
Là il faut donc passer aux réglages des lunettes.
Tout se passe par l'émetteur qui a 5 leds et un petit joystick.
Malheureusement aucune doc n'est fournie avec !
Un tour sur la toile me permet de trouver la doc chez le fabricant des lunettes (trouvé sur un forum car là elles sont étiquetées 3D-VIP). Il s'agit des MonsterVision Max 3D. Si on ne le sait pas on ne peut pas le deviner...
La doc, uniquement pour les lunettes et leur émetteur fait quand même 32 pages tout en anglais !
Mais je ne m'attarde que sur l'essentiel qui tient sur 2 pages pour les deux ou trois principaux réglages.
Les réglages qui m'intéressent sont :
- Polarité oeil droit/oeil gauche
- Synchronisation des lunettes avec les images
- Temps d'obturation

Là commence une longue expérience dans la 4ème dimension, à tâtons afin d'essayer d'obtenir une image regardable dans la 3ème dimension...
En effet, il faut connaître les principes mis en oeuvre ainsi que les caractéristiques de son matériel, surtout son diffuseur, pour arriver à s'orienter vers les bons réglages. Car il ne faut pas oublier que l'on fait faire de la 3D à un matériel non prévu pour !

Le réglage de polarité reste pour moi un grand mystère, la doc étant assez évasive sur le sujet. JE fais les manipulations données sans vraiment savoir ce que cela fait, mais en fin de compte on finit par arriver à ses fins même sans trop savoir comment...

J'arrive ensuite à régler la synchro pour obtenir le moins de dédoublement possible mais il y en a toujours beaucoup !
C'est ici qu'il faut savoir comment fonctionne son diffuseur. Le mien est un projecteur à matrices LCD réflectives en 60 Hz et donc il me faut prendre en compte le fait que ces matrices ont une certaine latence. Cela est super en cinéma classique car cela aide à la fluidité de l'image mais en 3D c'est un point très pénalisant vu que cela dédouble l'image (ghosting). En fait l'image suivant s'affiche avant que la précédente n'ait totalement disparu. Cela se joue à une fraction de seconde mais c'est suffisant pour rendre le tout illisible.
Donc là, il faut jouer sur le temps d'obturation, c'est à dire la durée de fermeture des panneaux LCD des lunettes pour chaque oeil. Dans l'idéal, ce temps doit être de 50% ouvert et 50% fermé, avec donc une alternance parfaite entre les deux yeux. Dans mon cas, il me faut augmenter la proportion de fermé au détriment de l'ouvert pour compenser la latence des matrices. Il y aura donc un certains délai durant lequel les deux yeux seront fermés.
Cela fonctionne en effet, le dédoublement disparaît presque mais au prix d'une perte de luminosité de l'ordre de 80 % !!!

Il faut donc à présent modifier les réglages du vidéoprojecteur pour tenter de compenser un peu. Passage en niveau haut pour la lampe et ajout de 5 point de luminosité compensé par quelques points de contraste pour ne pas trop délaver les noirs.
On ne peut pas trop pousser ces réglages car l'images se dégrade très vite ensuite, les blanc deviennent brûlés et illisibles et les noirs deviennent gris.

Le résultat est alors... bof... Désolé...
Il faut dire aussi qu'autre chose vient gâcher le plaisir : Le flickering, c'est à dire le clignotement de l'image.
Plus l'image est claire et plus ce clignotement est visible et pénible. Là, avec ce BD 3D les images sont très claires en général et on constate le clignotement. Sur les scènes sous-marines c'est déjà beaucoup mieux.

Je m'arrête là car mes yeux ont beaucoup souffert durant les réglages et je suis un peu déçu du résultat.
Je vais faire reposer mes yeux avant de reprendre les tests...

Tests en Side by Side et Top and Bottom :
Là, c'est la Dune qui prend le relais.
Pendant que mes yeux essayent de reprendre leur place, je récolte un échantillonnage de bandes annonces et extraits de films en 3D SBS et TnB ainsi que de photos 3D SBS (merci à Christophe pour ses oeuvres sur son blog dédié qu'il va, j'espère, reprendre un de ces jours).

Pour ces modes 3D, il faut basculer manuellement dans celui qui convient via le petit bouton "P1".
Le GROS inconvénient c'est que l'interface de la Dune devient illisible dans ces modes et il faut alors re-basculer en normal manuellement entre deux fichiers ou alors s'astreindre à fermer un oeil pour n'avoir qu'une seule moitié d'image des menus. Bref on regrette la télécommande !

J'ai commencé une série de tests mais je m'aperçois que ce n'est pas formidable et la lassitude me gagne. Qui plus est pas grand chose ne passe, les photos ne s'affichent pas etc... En plus les vidéos sont sombres limite inregardables...
Je décide donc d'arrêter là et de reprendre le lendemain...

Me revoilà à pied d'oeuvre.
Je rallume tout et là je constate que diverses choses ne fonctionnent pas de la même façon.
Curieux...
Je dois re-régler les lunettes car j'avais débranché le boitier de son alim.
En fait je m'apercevrai par la suite qu'il arrive souvent qu'il faille re-régler la polarité ou affiner les autres paramètres. C'est très curieux et très pénible...
Je vous passe les détails sur diverses galères avec une image sombre dès qu'on passe en 3D même sans avoir els lunettes sur le nez ou la Dune qui plante etc etc...

En fait il faut savoir que le boitier 3D-VIP n'aime que ce qui est très standard !
Donc il faut une image qui ne dépasse pas les 1920 points de large et les 1080 points de haut, une sortie vidéo sur 8 bits par couleur et pas plus, etc etc.
En revanche il n'est pas regardant au niveau de la fréquence d'images.

Par contre, et là je ne comprends pas pourquoi, seuls les fichiers MKV passent !
J'ai essayé de l'avi, du ts, du wmv, du mp4, rien ne passe !
Pourquoi ???
Pourtant le signal vidéo envoie une image avec les deux moitiés quelque soit le conteneur d'origine !
Un mystère.
Est-ce que cela vient de la Dune ?
Quoi qu'il en soit, parfois la Dune plantait avec obligation de l'éteindre et la rallumer ou au mieux on a le son et pas d'image.

En ce qui concerne les photos, il faut passer en SBS avant de les visualiser sinon ça ne fonctionne pas !
Là aussi je ne comprends pas pourquoi on n'a pas d'image en basculant avec l'image SBS à 'écran. Totalement illogique dirait Monsieur Spok.

Revenons à nos tests...
Aujourd'hui, une fois la Dune re-réglée, je suis décider à tester à fond !

Et là... Surprise !!
J'ai une image bien plus lumineuse que la fois précédente et sans que les déboublements ne soient trop apparents et le clignotement trop gênant !
Incroyable la différence !
Je n'y comprends rien !
Peur-être ma Dune était mal réglée avant mais même par rapport à la PS3 et son BD 3D c'est bien mieux en terme de luminosité regardable en 3D !

J'en profite alors pour me faire un festival.

Je ne vais pas tout détailler, juste une synthèse.

En règle générale cela marche pas mal du tout mais il y a toujours des moments où cela devient inregardable à cause d'un fouillis qui s'installe dans l'image avec dédoublement à fond et c'est horrible au point de préférer enlever les lunettes pour arrêter l'effet désagréable. C'est sur certaines séquences de presque tout ce que j'ai vu, mais sans savoir vraiment à quoi c'était dû.

Je m'aperçois aussi que pour moi, la 3D prend tout son sens sur des documentaires et des concerts et aussi sur les dessins animés. En revanche sur les films je suis très réservé car d'une part on perd un peu la narrativité du flms et surtout notre plaisir est gâché par la perte de qualité et les effets ponctuels mais récurrents d’aberrations 3D.
Sur les documentaires (Imax en particulier) là la 3D fait partie du spectacle et tout a été conçu pour cela. Sur un extrait de concert que j'ai pu voir, les effets sont terribles, sans clignotement, dynamique, un vrai régal (à quelques exceptions près évidemment) qui apporte vraiment une autre dimension et on est immergé dans le concert, dans la foulle comme si on y était. Très sympa ! Ces tournages ayant lieu majoritairement en salles ou de nuit, on a une belle dynamique sans flickering et c'est très appréciable.
Idem pour des Imax comme Huble 3D où l'onse régale sans trop peiner au niveau des yeux car beaucoup de scènes sont dans l'espace.

Là on se dit que c'est fabuleux de pouvoir bénéficier de ce spectacle sur un matériel qui n'est pas prévu pour !

Les photos ressortent bien aussi, surtout celles avec un arrière plan sombre. Pas de flickering dans ce cas et un effet 3D saisissant ! (surtout avec les clichés réalisés par Christophe qui sont d'une grande qualité).

A la longue les lunettes restent plutôt confortables, même si on finit par ressentir leur poids sur le nez lorsque l'on n'a pas l'habitude de porter des lunettes au quotidien.

Conclusion :
En conclusion je dirai que, dans certaines conditions et avec certains fichiers sources, ça le fait !
Je reste déçu par la gestion des BD 3D comparé au SBS qui m'a donné de meilleurs résultats. Cela dit, je n'ai pas eu le matériel suffisamment longtemps pour le tester à fond avec la PS3.
En SBS, donc, on peut arriver à passer un beau moment d'émerveillement en restant tolérant quant aux aberrations ponctuelles, à la perte de luminosité et au clignotement très notable sur les scènes claires.
Cependant, sur ce dernier point, je m'attendais à bien pire en 60Hz et je reste agréablement surpris sur ce point alors que j'arrive à le percevoir même sur des lunettes en 120 Hz. je voyais du clignotement mais curieusement je ne l'ai pas trouvé très gênant. En revanche si vous voulez regarder les JO d'hivers en 3D passez votre chemin car là ce ne sera QUE des scènes très lumineuses et le clignotement doit alors devenir si présent qu'il doit être très fatigant à la longue.

Donc ce système restreint quand même l'éventail des images regardables en 3D.

Je dirai donc que c'est un beau gadget qui permet de regarder en relief sur son matériel sans devoir le changer, au prix quand même d'un certain inconfort, de certaines restrictions et donc, à terme, d'une immense frustration car on s'habitue à la nouveauté et ensuite on veut aller plus loin. Là il ne faudra pas compter dessus.

Donc l'idée est très bonne, la réalisation pas mal non plus finalement malgré les quelques points soulevés plus haut, mais à ce niveau de prix je dirai que ça ne vaut pas le coup...

Ce produit serait proposé à 200 euros, je dirais foncez ! Vous ne le regretterez ps et en aurez pour votre argent.
A 700 euros, là je dis non !
C'est le prix d'un vidéoprojecteur 3D DLP 720p qui vous donnera de bien meilleurs résultats, sans les limitations et contraintes de cette solution.

Je ne comprends pas ce positionnement de prix surtout que le prix de revient du boitier doit être très faible vu le peu de chose qu'il y a dedans.
En revanche les lunettes sont de très bonne qualité, rechargeables en USB et liaison radio, donc le top.

Je ne parle même pas de l'utilisation avec une TV car là on n'arrive au même niveau de prix qu'une TV 3D avec une paire de lunettes et ça n'a alors aucun sens de dépenser autant pour un résultat sans commune mesure...

Je pense que la seule cible de ce produit est celui qui a déjà une belle installation home cinéma chez lui avec un très bon vidéoprojecteur et qui veut de la 3D sans toucher à son installation, de façon relativement anecdotique. S'il a les moyens, en attendant un large choix de bons vidéoprojecteur 3D pour lesquels de nouvelles solutions techniques auront été mise en oeuvre, alors il peut se laisser tenter. Mais cela ne restera qu'un gadget non une véritable solution 3D viable sur la durée avec un vidéoprojecteur 60 Hz.

en revanche, avec un vidéoprojecteur 120 Hz, là on doit avoir la 3D comme sur les natifs. Cela dit, les seuls VP qui acceptent du 120 Hz sans être 3D sont les DLP Link qui sont tous en 720p. Nous en revenons alors à ce que je disais plus haut sur le ou les VP 3D natifs 720p qui coûtent pratiquement le même prix que le boitier 3D-VIP Theater.

J'espère que cela vous aura éclairé sur le produit.
Naturellement cela ne représente que mon opinion basée sur un test relativement court et uniquement avec ma configuration. Vu les différences entre les premiers et derniers tests que j'ai effectués il y a certainement une certainement marge de progression qualitative possible à l'utilisation de ce produit.
Mais à ce prix........

Pub :mrgreen:
Pub
Membre d'honneur
 
Message(s) : 886
Inscription : Lun 29 Mars 2010 21:36

Re: 3D-VIP : Adaptateur 3D pour Projecteur 2D

Message par IceMan » Ven 27 Mai 2011 10:25

Et bien en tout cas ça confirme toujours ce que je pense de la 3D, vive la 2D HD qualibrée au top :mrgreen:
Avatar de l’utilisateur
IceMan
Administrateur du site
 
Message(s) : 2540
Inscription : Mar 3 Mars 2009 12:23

Re: 3D-VIP : Adaptateur 3D pour Projecteur 2D

Message par Christophe Cherel » Ven 27 Mai 2011 14:50

Merci beaucoup pour ce test très détaillé Pub !
Et Costaud à bien raison, déjà de la 2D en HD calibrée et en respectant les normes vidéo : c'est top, surtout aujourd'hui avec la qualité des restaurations Blu-ray qui nous sont servies !
Avatar de l’utilisateur
Christophe Cherel
Administrateur du site
 
Message(s) : 5001
Inscription : Sam 14 Fév 2009 10:21

Re: 3D-VIP : Adaptateur 3D pour Projecteur 2D

Message par Pub » Ven 27 Mai 2011 17:24

Absolument.

Disons que, comme je l'ai dit, la 3D est intéressante surtout dans les documentaires et les concerts car l'image est "contemplative", il n'y a pas d'histoire à suivre.

Pour les films, je préfère une bonne 2D où je vais profiter de l'histoire, des personnages etc plutôt que d'être "distrait" par la 3D qui fait passer le reste au second plan.

Peut-être qu'un jour la 3D sera naturelle, sans lunettes et ressemblera à la réalité et là, les films en relief prendront tout leur sens avec une belle image bien détaillée et dynamique.

En attendant, le spectacle relief est l'ennemi de la narration...
Donc à réserver au spectaculaire avec un bon matériel comme les profecteurs JVC et Sharp de ce que j'ai pu en voir chez HD-Land.

Encore merci, Christophe, de m'avoir permis d'effectuer cet essai.

Pub :mrgreen:
Pub
Membre d'honneur
 
Message(s) : 886
Inscription : Lun 29 Mars 2010 21:36

Précédent

Retour vers Lunettes 3D

Qui est en ligne ?

Utilisateur(s) parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit et 1 invité

Darbee Visual Presence

cron